Quels signes pour indiquer le besoin d’effectuer un parallélisme ?

Publié le : 28 mars 20225 mins de lecture

Sur une voiture, un défaut de parallélisme peut parfois être causé par un accident. Il est essentiel, pour la sécurité de tout le monde, de faire contrôler le parallélisme d’un véhicule de manière régulière et si nécessaire de le faire corriger.

Un défaut de parallélisme, de quoi s’agit-il ?

Le défaut de parallélisme se définit comme une anomalie sérieuse sur un véhicule, plus précisément au niveau du train roulant. Vous avez besoin de faire un réglage du parallélisme lorsque les roues du véhicule ne sont pas parallèles entre elles ou ne sont pas parfaitement perpendiculaires à la route. Deux cas de figure peuvent se présenter si un défaut de parallélisme est observé sur votre véhicule. Il peut s’agit d’une ouverture ou d’un pincement.

Pour le cas de l’ouverture, les deux axes des roues du véhicule tendent vers l’extérieur. Si les deux axes tendent vers l’intérieur du véhicule, il s’agit d’un pincement.

Pour d’autres informations supplémentaires concernant le réglage de la géométrie d’un véhicule, suivez ce lien en cliquant dessus.

Les causes et les symptômes d’un défaut de parallélisme

Le signe d’un problème de parallélisme sur un véhicule est évidemment son comportement. En effet, un véhicule qui a un problème de parallélisme aura tendance à se déporter sur un côté. Il peut se déporter sur la droite ou sur la gauche. Ce phénomène peut vous entraîner des difficultés à maintenir la trajectoire du véhicule correctement, surtout si vous roulez vite, car le parallélisme du train du véhicule est faussé.

Un problème de parallélisme peut avoir différentes causes : par le passage du véhicule sur un nid de poule, par la montée du véhicule sur un trottoir à vive allure ou suite à une collusion au cours de laquelle des dommages ont été remarqués au niveau du roulement.

Pour conserver un parallélisme optimal, manier le véhicule avec le maximum de précautions est toujours conseillé. Si le problème de parallélisme subsiste après avoir effectué un réglage de la géométrie, mieux vaut réaliser un contrôle total de l’état de votre véhicule par un spécialiste. Vous devez considérer avec sérieux un défaut de parallélisme. En effet, il entraîne souvent une usure prématurée des pneumatiques, notamment au niveau de la bande de roulement, une mauvaise tenue de route de votre véhicule surtout si vous roulez à vive allure, une trajectoire modifiée dans les virages et en ligne droite ainsi qu’une surconsommation de carburant. En effet, un défaut de parallélisme peut entraîner un grave accident surtout si vous roulez vite avec votre véhicule sur les autoroutes par exemple. Vous ne pouvez pas totalement le contrôler, car il aura tendance à se déporter à droite ou à gauche en raison du défaut de parallélisme.

Pour éviter les accidents, mieux vaut alors emmener votre véhicule dans un garage afin de régler les problèmes de parallélisme dans les plus brefs délais.

Les réglages à effectuer pour un défaut de parallélisme

Après avoir constaté un défaut de parallélisme sur votre véhicule, il convient de corriger le problème sans attendre par mesure de sécurité et pour un meilleur confort de conduite. En effet, il en va globalement de la sécurité de tous les usagers de la route, mais non pas seulement de la sécurité des passagers. Vous pouvez emmener votre véhicule dans un centre auto ou dans un garage afin qu’une personne qui possède une réelle expérience dans le domaine de la mécanique auto puisse régler votre problème. En effet, il s’agit d’une intervention délicate qui peut engendrer de graves conséquences si elle est mal réalisée.

Afin que le mécano puisse vérifier l’angle de correction, un banc d’essai sera nécessaire. Le réglage consiste à vérifier les angles de l’alignement des roues. Il faut effectuer la correction au niveau des essieux s’il y a des différences entre les deux axes des roues du véhicule.